Décret n° 91-1282 du 28 Août 1991 portant organisation du ministère des affaires étrangères

 

Le Président de la République,

Sur proposition du ministre des affaires étrangères;

Vu le décret no 82-125 du 22 janvier 1982, portant organisation de la représentation permanente de la République tunisienne auprès de la ligue des Etats arabes;

Vu le décret n° 84-1242 du 20 octobre 1984, fixant les attributions du ministère des affaires étrangères;

Vu le décret n° 84-1243 du 20 octobre 1984, portant organisation du ministère des affaires étrangères tel que modifié et complété par le décret n° 89-318 du 2 mars 1989;

Vu l'avis du ministre des finances;

Vu l'avis du tribunal administratif;

Décrète :

Article Premier  – Le ministère des affaires étrangères comprend :

  1. Le cabinet.
  2. Les groupes d'étude et de recherche.
  3. L'inspection générale.
  4. L'administration centrale.
  5. Les missions diplomatiques, permanentes et consulaires étranger.

TITRE PREMIER – LE CABINET

Art. 2 – Le cabinet accomplit toutes les tâches qui lui sont confiées par le ministre. 

II est chargé notamment :

  • D’examiner et de suivre les affaires soumises à la décision ou à la signature du ministre.
  • De tenir le ministre informé de l’activité générale du département.
  • De transmettre les instructions du ministre à l’ensemble des responsables relevant du département et de suivre leur exécution.
  • D’assurer les relations avec les organismes officiels et les organisations nationales.

TITRE II – LES GROUPES D'ETUDE ET DE RECHERCHE

Art. 3 – Il peut être crée, en cas de besoin, des groupes d'étude et de recherche pour l'accomplissement des missions à caractère ponctuel relevant des attributions du ministère des affaires étrangères.

Chaque groupe d'étude et de recherche est constitué d'un ensemble de cadres du ministère des affaires étrangères places sous la responsabilité d'un chef de file.

Art. 4 – Les groupes d'études et de recherche sont créés et supprimes par arrêté du ministre des affaires étrangères qui précise, dans chaque cas, notamment le ou les objectifs à atteindre, les effectifs des groupes, les moyens de service et les délais de réalisation.

TITRE III – L'INSPECTION GENERALE

Art. 5 – L'inspection générale est chargée, sous l’autorité du ministre, d'accomplir toute mission de contrôle et d'enquête au sein de l'administration centrale et des missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger.

Elle est chargée, en outre, de l’évaluation et du suivi des activités politiques, économiques et de coopération ainsi que des activités consulaires, administratives et financières des missions à l’étranger.

Art. 6 – Les membres de l'inspection générale agissent en vertu d'ordres de mission qui leur sont délivrés par le ministre des affaires étrangères et jouissent du pouvoir d'investigation le plus étendu pour l'accomplissement de leurs tâches.

A la suite de chaque mission, un rapport faisant état des résultats de cette mission est adressé au ministre des affaires étrangères.

Art. 7 – L'inspection générale du ministère des affaires étrangères comprend :

  • 1 inspecteur général : directeur général d'administration centrale;
  • 3 inspecteurs : directeurs d'administration centrale;
  • 3 inspecteurs adjoints : directeurs adjoints d'administration centrale.

TITRE IV – L'ADMINISTRATION CENTRALE

Art. 8 – L'administration centrale du ministère des affaires étrangères comprend :

  1. Le secrétariat général;
  2. La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour le monde arabe et les organisations arabes et islamiques;
  3. La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour l'Europe et la communauté économique européenne;
  4. La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour les pays d'Amérique, l'Asie-pacifique et les organisations régionales, américaines et asiatiques;
  5. La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour l'Afrique et l'Organisation de l'Unité Africaine[1];
  6. La direction générale des organisations et conférences internationales;
  7. La direction générale des affaires consulaires;
  8. La direction du protocole diplomatique;
  9. La direction de l'information;
  10. La direction de la recherche, de l'analyse et de la planification.

CHAPITRE PREMIER – Le secrétariat général

Art. 9 Le secrétariat général est l'organe qui, sous l’autorité du ministre, est chargé d'une action permanente de gestion, de coordination et d'impulsion des activités du ministère et des missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger.

Art. 10 – Sont rattachés au secrétariat général : 

1) La direction des affaires juridiques, de la traduction et d’interprétariat ;

2) La direction des affaires administratives et financières;

3) La direction de la formation et du perfectionnement;

4) La direction de l'organisation et méthodes et de t'informatique;

5) La direction de la documentation et des archives;

6) La direction du courrier et des télécommunications.

La direction des affaires juridiques, de la traduction et de l'interprétariat

Art. 11 – La direction des affaires juridiques, de la traduction et de l'interprétariat est chargée, de connaitre des aspects juridiques des questions liées aux activités du ministère des affaires étrangères ainsi que des actions de traduction et d'interprétariat. 

A cet effet, elle est habilitée à:

  • émettre son avis et effectuer des études sur les questions de droit international qui intéressent la Tunisie;
  • participer aux négociations et à l'élaboration des traités, conventions et accords conclus avec les états, les organisations internationales et régionales ainsi que les organisations non gouvernementales;
  • accomplir les formalités constitutionnelles requises, pour l'entrée en vigueur en Tunisie des traites, conventions et accords signé par l'Etat tunisien;
  • assurer la conservation et le classement des originaux des traites, conventions et accords;
  • donner, en cas de besoin, son interprétation des textes juridiques;
  • participer aux conférences et réunions internationales organisées en vue du développement et de la codification du droit international;
  • traduire les textes juridiques;
  • assurer l'interprétariat.

Art. 12 – La direction des affaires juridiques de la traduction et de l'interprétariat comprend : 

A-     La sous-direction des formalités constitutionnelles, des études et du contentieux qui est chargée des textes juridiques relevant du droit international; elle comporte :

  • La division des traites qui est chargée :
    • de la participation aux négociations et à l'élaboration des traites, conventions et accords, bilatéraux et multilatéraux;
    • de l'accomplissement des formalités constitutionnelles requises pour l'entrée en vigueur en Tunisie des traites, conventions et accords signés par l'Etat tunisien.
  • La division des études et du contentieux qui est chargée de l'interprétation des textes juridiques, de l'émission des avis, et de l'accomplissement des études sur toutes les questions relevant du droit international.

B-     La sous-direction de la traduction et de l'interprétariat qui est chargée d'assurer la traduction des textes juridiques et l'interprétariat lors des visites officielles et des conférences internationales et régionales organisées par le ministère en Tunisie; elle comporte :

  • La division de la traduction et de l'interprétariat Arabe/Français;
  • La division de la traduction et de l'interprétariat arabe/anglais.
  • La division de la traduction et de l'interprétariat arabe/autres langues (italien, allemand, espagnol, russe, chinois, japonais).

La direction des affaires administratives et financières

Art. 13 – La direction des affaires administratives et financières est chargée: 

  • de la gestion du personnel;
  • de la préparation et de l'exécution du budget du ministère;
  • de la gestion et de la maintenance du patrimoine mobilier et immobilier du ministère à l'administration centrale et au sein des missions à l'étranger.

Art. 14 –  La direction des affaires administratives et financières comprend:

1. La sous-direction des affaires administratives qui est chargée :

  • de la gestion des ressources humaines des différents corps appartenant au département;
  • du suivi des questions sociales;
  • du traitement des questions ayant trait aux congés de maladie.

Elle comporte :

  • La division des ressources humaines à l'administration centrale qui est chargée :
    • de l’élaboration de la loi des cadres;
    • de la préparation et de l'organisation des concours, examens et tests professionnels;
    • de la gestion des questions relatives aux carrières des agents du ministère.
  • La division des ressources humaines dans les missions diplomatiques, permanentes, et consulaires à l’étranger qui est chargée :
    • de la gestion des congés;
    • de la préparation du mouvement annuel du personnel diplomatique administratif, technique et ouvrier exerçant au sein des missions diplomatiques permanentes et consulaires à l'étranger ;
    • de la gestion du personnel local recrute par les missions diplomatiques permanentes et consulaires à l'étranger.
  • La division de la prévoyance sociale et de retraite qui est chargée :
    • des relations avec la caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale;
    • de l'instruction et du suivi des dossiers relatifs à la couverture sociale;
    • de l'examen des problèmes sociaux rencontrés par les agents du ministère dans le cadre de l'exercice de leurs fonctions.
  • La division du contrôle des congés de maladie qui est chargée :
    • d'assurer le secrétariat de la commission départementale des congés de maladies et du suivi de ses décisions.
    • de faire procéder aux contrôles administratifs et médicaux des agents en congés de maladie.

2. La sous-direction du budget, de l'ordonnancement et de la comptabilité qui est chargée :

  • de la préparation et de la discussion des projets de budget;
  • du suivi de l'exécution du budget;
  • de l'ordonnancement et de la tenue de la comptabilité des dépenses.

Elle comporte :

  • La division du budget qui est chargée :
    • de la préparation des projets de budget;
    • de la discussion des projets de budget au niveau des ministères des finances et du plan et du développement régional;
    • du suivi de l'exécution du budget;
    • de la comptabilité analytique des consommations des crédits budgétaires.
  • La division de l'ordonnancement et de la comptabilité qui est chargée :
    • de l'ordonnancement des dépenses prévues aux rubriques budgétaires destinées à l'administration centrale;
    • de la tenue de la comptabilité de toutes les dépenses engages par le département.

3. La sous-direction de la gestion financière des missions à l’étranger qui est chargée de la gestion financière des missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger; elle comporte :

  • La division de la rémunération et de l’évaluation du coût de la vie des missions à l’étranger qui est chargée de suivre l’évolution du coût de la vie dans les pays d'affectation et de traiter l'ensemble des questions ayant trait à la fixation de la rémunération des agents exerçant dans les missions tunisiennes à l’étranger.
  • La division du contrôle de la gestion financière des missions à l’étranger qui est chargée :
    • de la vérification des comptabilités mensuelles des postes à l’étranger;
    • de la préparation et de la répartition des budgets de fonctionnement et d'équipement des postes à l’étranger.

4. La sous-direction des marches, du matériel et de la comptabilité matière qui est chargée de la préparation des marches, de la gestion du matériel et de la tenue de la comptabilité matière; elle comporte :

  • La division des marches qui est chargée de la centralisation des besoins des services en matériel et fournitures diverses ainsi que de la préparation des marches et des contrats de maintenance y afférents.
  • La division du matériel qui est chargée :
    • de la gestion du matériel et des équipements de l'administration centrale et du suivi des travaux d'entretien et de maintenance;
    • de la gestion des dossiers de transport des agents affectés à l’étranger et de leurs bagages et mobiliers ainsi que du personnel en mission;
    • du fonctionnement de la régie d'avances;
    • de la supervision des activités du personnel ouvrier exerçant à l'administration centrale;
  • La division de la comptabilité matière qui est chargée de la tenue de la comptabilité matière de l'administration centrale, du suivi et du contrôle de la comptabilité matière des missions diplomatiques permanentes et consulaires à l’étranger.

5. La sous-direction des bâtiments qui est chargée de la gestion du patrimoine immobilier de l'administration centrale et des missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger et des projets d'acquisition, de location ou de construction de nouveaux immeubles; elle comporte :

  • La division de la planification, des études et du suivi qui est chargée :
    • d'étudier les projets de construction ou d'acquisition de nouveaux bâtiments, de définir et de fixer les sources et modes de financement de ces projets.
    • d'assurer le suivi de réalisation de ces projets.
  • La division de la maintenance qui est chargée de l’élaboration des programmes de maintenance des bâtiments utilisés par l'administration et de veiller à leur mise en œuvre.
  • La division des biens immeubles des missions étrangères en Tunisie qui est chargée du traitement et du suivi des questions juridiques et techniques relatives aux immeubles des missions diplomatiques et consulaires étrangères en Tunisie.

La direction de la formation et du perfectionnement

Art. 15 – La direction de la formation et du perfectionnement est chargée de la conception et de l'organisation des actions de formation et de perfectionnement des aptitudes professionnelles du personnel exerçant au sein du ministère des affaires étrangères.

Art. 16 – La direction de la formation et du perfectionnement comprend: 

  • La sous-direction de la formation qui est chargée de concevoir et d'organiser des cycles d'études, de cours et des stages de formation du personnel.
  • La division du perfectionnement des aptitudes professionnelles des agents qui est chargée d'organiser des cycles, des séminaires et des stages de perfectionnement des aptitudes professionnelles du personnel.

La direction de l'organisation et méthodes et de l'informatique

Art. 17 – La direction de l'organisation et méthodes et de l'informatique est chargée de :

  • procéder à des études relatives à l'organisation des services ;
  • proposer les méthodes susceptibles d'améliorer le fonctionnement et le rendement des services;
  • concevoir et exécuter des plans informatiques du ministère.

Art. 18 – La direction de ['organisation et méthodes et de l'informatique comprend : 

A-     La sous-direction de l'organisation et méthodes qui est chargée d'étudier l'organisation et le fonctionnement des services et de proposer les moyens susceptibles d'améliorer leur rendement; elle comporte :

  • La division de l'organisation et méthodes qui sont chargé d'étudier l'organisation des services et les moyens susceptibles d'améliorer leur fonctionnement.

B-     La sous-direction de l'informatique qui est chargée de mettre en point les plans informatiques du département et d'assurer le suivi de son exécution; elle comporte :

  • La division de la planification des études et du suivi des projets à l'administration centrale qui est chargée de l’élaboration des plans informatiques et du suivi de l’exécution des projets à l'administration centrale.
  • La division de la planification des études et du suivi des projets au sein des missions à l’étranger qui est chargée de l'élaboration des plans informatiques et du suivi des projets au sein des missions tunisiennes à l’étranger.

La direction de la documentation et des archives

Art. 19 – La direction de la documentation et des archives est chargée de réunir et de diffuser la documentation relative aux domaines intéressant le ministère des affaires étrangères, d'assurer la gestion de la bibliothèque et de conserver les archives du département. 

Art. 20 – La direction de la documentation et des archives comprend : 

-       la sous-direction de la documentation et des archives qui comporte :

  • La division de la bibliothèque qui est chargée de la gestion de la bibliothèque.
  • La division des archives qui est chargée du classement et de la conservation des documents officiels du département.

La direction du courrier et des télécommunications

Art. 21 – La direction du courrier et des télécommunications est chargée de connaître des questions relatives au courtier, aux télécommunications et à la messagerie électronique. 

Art. 22 – La direction du courtier et des télécommunications comprend : 

A-     La sous-direction du courtier et de la valise diplomatique qui est chargée des questions relatives au courtier sous toutes ses formes; elle comporte :

  • La division du courrier qui est chargée du traitement et de la distribution du courrier l'arrivée et au départ du ministère.
  • La division de la valise diplomatique qui est chargée de l'acheminement et du traitement du courtier destine et en provenance des missions diplomatiques et consulaires tunisiennes à l'étranger.

B-     La sous-direction des télécommunications et de la messagerie électronique qui est chargée de toutes les questions relatives aux télécommunications du ministère, et de la messagerie électronique; elle comporte :

  • La division des télécommunications qui est chargée de la gestion et de la maintenance du réseau des télécommunications du ministère.
  • La division de la messagerie électronique qui est chargée de la gestion et de la maintenance du réseau de la messagerie électronique du ministère.

CHAPITRE II –  La direction générale des affaires politiques, Économiques et de coopération pour le monde Arabe et les organisations arabes et islamiques

Art. 23 – La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour le monde arabe et les organisations arabes et islamiques est chargée de connaître des questions politiques, économiques et de coopération relatives aux relations de la Tunisie avec les pays du Maghreb, du Machrek, de l'union de Maghreb Arabe, de la ligue des Etats arabes et de l'organisation de la conférence islamique.

Art. 24 La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour le monde arabe et les organisations arabes et islamiques comprend :

1)     La direction du Maghreb Arabe et de l'union du Maghreb Arabe qui comprend :

A-     La sous-direction des relations avec les pays du Maghreb Arabe qui comporte :

  • La division Algérie;
  • La division Libye;
  • La division Maroc;
  • La division Mauritanie.

B-     La sous-direction de l'union du Maghreb Arabe qui comporte :

  • La division de l'intégration maghrébine.

2)     La direction du Machrek qui comprend :

A-        La sous-direction du proche et Moyen Orient qui comporte :

  • La division du proche orient : (Egypte, Soudan, Somalie, Djibouti) ;
  • La division du Moyen Orient : (Irak, Syrie, Liban, Jordanie et Palestine).

B-     La sous-direction péninsule arabique et Iran qui comporte :

  • La division Arabie Saoudite, Koweït et Emirats Arabes Unis;
  • La division Oman, Qatar, Bahreïn et Yémen;
  • La division Iran.

3)     La direction des organisations arabes et islamiques qui est chargée de suivre et de traiter les questions relatives aux conférences arabes et islamiques ainsi qu'aux rapports avec les institutions arabes et islamiques, économiques financières, sociales et culturelles; elle comprend :

A-     La sous-direction de la Ligue des Etats Arabes qui est chargée de suivre et de traiter les questions ayant trait aux conférences arabes et aux rapports avec les institutions arabes économiques, financières, sociales et culturelles; elle comporte :

  • La division des conférences arabes qui est chargée de la gestion et du suivi des questions et dossiers ayant trait aux conférences arabes.
  • La division des institutions arabes économiques, financières, sociales et culturelles qui est chargée de la gestion et du suivi des questions et dossiers ayant trait aux rapports avec les institutions arabes économiques, financières, sociales et culturelles.

B-     La sous-direction de l'organisation de la conférence islamique qui est chargée de suivre et de traiter les questions ayant trait aux conférences islamiques et aux rapports avec les institutions islamiques économiques, financières, sociales et culturelles; elle comporte :

  • La division des conférences islamiques qui est chargée de la gestion et du suivi des questions et dossiers relatifs aux conférences islamiques.
  • La division des institutions islamiques économiques, financières, sociales et culturelles qui est chargée de la gestion et du suivi des questions et dossiers ayant trait aux rapports avec les institutions islamiques, économiques, financières, sociales et culturelles.

CHAPITRE III – La direction générale des affaires politiques, Économiques et de coopération pour l'Europe Et la communauté économique européenne

Art. 25 – La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour l'Europe et la communauté économique européenne est chargée de connaitre des questions politiques, économiques et de coopération ayant trait aux relations de la Tunisie avec les pays européens et la communauté économiques européenne. 

Art. 26 – La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour l'Europe et la communauté économique européenne comprend : 

1)         La direction des relations, avec les pays membres de la communauté économique européenne qui comprend :

A-     La sous-direction France, Italie et Allemagne qui comporte

  • La division France;
  • La division Italie;
  • La division Allemagne;

B-     La sous-direction Belgique, Hollande, Luxembourg, Espagne, Portugal, Grèce, Royaume Uni, Irlande et Danemark qui comporte:

  • La division Belgique, Hollande, Luxembourg;
  • La division Espagne, Portugal et Grèce;
  • La division Royaume Uni, Irlande et Danemark.

2)     La direction des relations avec les pays européens non communautaires qui comprend :

A-     La sous-direction communauté des Etats indépendants (C.E.I.) et Europe Centrale[2] qui comporte :

  • La division Union des républiques socialistes soviétiques.
  • La division des pays de ('Europe centrale (Albanie, Roumanie, Tchécoslovaquie, Yougoslavie, Bulgarie, Hongrie, et Pologne).

B-     La division communauté des Etats indépendants (C.E.I.)[3] qui comporte :

  • La Division des Pays Européens Méditerranéens non Communautaires (la Turquie, Malte et Chypre)[4].
  • La Division des pays Européens membres de l'Association Européenne de Libre Echange[5].

3)     La direction des relations avec la communauté économique européenne et les organismes européens et méditerranéens qui est chargée de suivre, de traiter et d'analyser toutes les questions relatives au marché européen et des perspectives d'évolution des relations de la Tunisie avec la communauté économique européenne et les organismes européens et méditerranéens, elle comporte :

A-     La sous-direction du conseil de coopération et du marché unique qui est chargée de suivre et de traiter les questions relatives aux  rapports avec le conseil de coopération et le marché unique de l'Europe; elle comporte :

  • La division du conseil de coopération : qui est chargée de la tenue et de la gestion des dossiers relatifs aux rapports avec le conseil européen de coopération.
  • La division du marché unique qui est chargée de la tenue et de la gestion des dossiers relatifs aux questions intéressant le marché unique de l'Europe.

B-        La sous-direction des organismes européens et méditerranéens qui est chargée de suivre et de traiter les questions ayant trait aux rapports avec les organismes européens et méditerranéens. 

CHAPITRE IV – La Direction générale des affaires politiques économiques et de coopération Pour les pays d'Amérique, l'Asie-Pacifique Et les organisations régionales, Américaines et Asiatiques[6]

Art. 27 – La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour les pays d'Amérique, l'Asie-Pacifique et les organisations régionales américaines et asiatiques est chargée de connaitre des questions politiques, économiques et de coopération ayant trait aux relations de la Tunisie avec ces pays et organisations. 

Cette direction générale comprend :

1)     La direction pays d'Amérique qui comprend :

A-     La sous-direction Etats-Unis d'Amérique et Canada qui comporte :

  • la division Etats unis d'Amérique;
  • La division Canada.

B-     La sous-direction pays d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud qui comporte :

  • La division pays d'Amérique Centrale;
  • La division Pays d'Amérique du Sud.

2)     La direction Asie-Pacifique qui comprend[7] :

A-     La sous-direction Chine, Inde et pays d'Asie continentale qui comporte :

  • La division Chine ;
  • La division Inde;
  • La division pays d'Asie continentale sud-ouest (Pakistan, Afghanistan, Bengladesh, Buthan, Maldives, Népal, Srilanka).

B-     la sous-direction Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour et Thaïlande qui comporte :

  • La division Indonésie;
  • La division Malaisie, Philippines, Singapour et Thaïlande.

C-    La sous-direction Japon et pays d'Asie Continentale Est qui comporte :

  • La division Japon
  • la division Pays d'Asie Continentale Est (Birmanie, Corée du Nord, Corée du Sud, Cambodge, Mongolie, Laos et Vietnam).

D-    La sous-direction pays d'Asie du Sud-est et du Pacifique qui comporte :

  • La division pays d'Asie du Sud-est (Hong Kong et Taiwan);
  • La division pays du Pacifique (Australie, Nouvelle Zélande et Polynésie).

Chapitre V (nouveau) – La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour l'Afrique et l'Organisation de l'Unité Africaine[8]

Art. 28 (nouveau) – La direction générale des affaires politiques, économiques et de coopération pour l'Afrique et l'Organisation de l'Unité Africaine est chargée de connaître des questions politiques, économiques et de coopération ayant trait aux relations de la Tunisie avec les pays africains et l'Organisation de l'Unité Africaine. 

Cette direction générale comprend :

1)     La direction des relations avec les pays d'Afrique qui est chargée de traiter et de suivre les questions de coopération politique, économique, financière, technique, scientifique et culturelle avec les pays d'Afrique. Elle comporte :

-       La sous-direction des relations avec les pays de l'Afrique qui comporte :

  • La division pays d'Afrique de l'Ouest et du centre,
  • La division pays d'Afrique de l'Est et d'Afrique Australe.

2)     La direction des relations avec l'Organisation de l'Unité africaine qui est chargée de la gestion et du suivi des dossiers ayant trait aux relations avec l'Organisation de l'Unité Africaine. Elle comporte :

-       La sous-direction des relations avec l'Organisation de l'Unité d'Africaine qui comporte :

  • La division de l'Organisation de l'Unité Africaine.
  • La division de la commission économique pour l'Afrique.
  • La division de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Chapitre VI (nouveau) – La direction générale des organisations Et conférences internationales[9]

Art. 29 – La direction générale des organisations et conférences internationales est chargée de centraliser, de coordonner et de traiter les questions intéressant les relations de la Tunisie avec l'organisation des Nations-Unies, ses organes subsidiaires, ses institutions spécialisées ainsi qu'avec les organisations et conférences internationales.

Art. 30 – La direction générale des organisations et conférences internationales comprend :

1)     La direction de l'organisation des nations-unies et des conférences internationales qui est chargée de traiter de coordonner et de suivre les questions à caractère politique et juridique relevant du système des nations unies et du mouvement des pays non alignes (PNA); elle comporte :

A-     La sous-direction de l'organisation des nations-unies qui est chargée de traiter et de suivre les questions relevant du conseil de sécurité et de l'assemblée générale; elle comporte:

  • La division de l'assemblée générale et du conseil de sécurité qui est chargée de traiter les questions à l'ordre du jour de l'assemblée générale ainsi que celles dont est saisi le conseil de sécurité.
  • La division des questions politiques, juridiques, financières et sociales qui est chargée de traiter les questions qui relèvent de la compétence des grandes commissions de l'assemblée générale.

B-     La sous-direction des conférences internationales et des droits de l'Homme qui est chargée de traiter et de suivre les questions ayant trait aux conférences internationales ainsi qu'aux droits de l'Homme, de la mer, de l'environnement et de l'espace; elle comporte :

  • La division des conférences internationales qui est chargée de traiter les questions et sujets qui relèvent des organisations à caractère politique et des institutions spécialisées.
  • La division des droits de l'homme qui est chargée de traiter et de suivre les questions qui concernent les droits de l'homme ainsi que les instruments internationaux qui s'y rapportent.
  • La division des droits de la mer, de l'environnement et de l'espace qui est chargée de traiter et de suivre les questions relatives à ces droits nouveaux, leur évolution et leur mise en application.

2)     La direction de la coopération économique financière, technique et scientifique multilatérale qui est chargée des questions de coopération économique, financière, technique, scientifique et culturelle avec les organismes internationaux et régionaux. Elle veille à la bonne exécution des accords des projets et des engagements contractes par la Tunisie avec les organes multilatéraux; elle comporte :

A-     La sous-direction de la coopération avec les organes financiers; qui est chargée des relations de la Tunisie avec la banque mondiale, le fonds monétaire international et la société financière internationale; elle comporte :

  • La division de la coopération avec le groupe de la banque mondiale qui est chargée des différents aspects des dossiers des prêts accordés à la Tunisie par le groupe de la banque mondiale.
  • La division de la coopération avec le fonds monétaire international et la société financière internationale qui est chargée de la coordination en ce qui concerne les projets de ports présentés à ces organes financiers.

B-     La sous-direction de la coopération avec les organes économiques et commerciaux qui est chargée de la gestion des dossiers économiques avec les organes spécialisés de l'ONU, et de la coordination en matière de relations de la Tunisie avec les organes commerciaux; elle comporte :

  • La division de la coopération avec les organes économiques de l'ONU qui est chargée de la gestion des dossiers économiques avec ces organes.
  • La division de la coopération avec les organes commerciaux qui est chargée de la coordination en matière de relations de la Tunisie avec ces organes.

C-    La sous- direction de la coopération avec les agences et institutions spécialisées et les programmes de développement qui est chargée de la coopération avec les institutions internationales ayant un caractère économique, social ou culturel et de la participation à l'exécution des programmes de développement; elle comporte :

  • La division de la coopération économique et technique avec les institutions spécialisées qui est chargée des questions relatives à la coopération avec les institutions spécialisées ayant un caractère économique ou technique.
  • La division de l'exécution des programmes de développement qui est chargée de participer à l'élaboration et l'exécution des programmes de développement bénéficiant d'un financement d'une institution internationale,
  • La division de la coopération avec les agences spécialisées à vocation sociale et culturelle; qui est chargée de la gestion des dossiers de la coopération entre la Tunisie et les agences spécialisées traitant des questions sociales et culturelles.

Chapitre VII (nouveau) – La direction générale des affaires consulaires[10]

Art. 31 – La direction générale des affaires consulaires est  chargée de connaître :

  • des questions consulaires et sociales des ressortissants tunisiens l'Etranger ainsi que des questions relatives à Is protection de leurs biens et intérêts privés ;
  • des questions consulaires concernant les étrangers en Tunisie ;
  • des conventions consulaires ;
  • du contentieux consulaire et de l'émigration.

Art. 32 – La direction générale des affaires consulaires comprend :

1)     La direction de la gestion consulaire qui est chargée des questions consulaires des ressortissants tunisiens à l'étranger et des étrangers en Tunisie ; elle comprend :

A-     La sous-direction des tunisiens à  l'étranger qui est chargée des questions consulaires des ressortissants tunisiens à l'étranger; elle comporte :

  • La division de la chancellerie consulaire qui est chargée des documents de voyage, des documents officiels, de la légalisation de signature, de la certification de copies conformes à l'original, du contrôle des registres de l'Etat civil tenus par les ambassades et consulats et de la transmission des actes relatifs au statut personnel.
  • La division de l'assistance et de l'encadrement des tunisiens l'étranger qui est chargée de l'assistance sociale et judiciaire ainsi que des conditions de vie et de séjour des tunisiens à l’étranger et de leur encadrement.
  • La division des biens et intérêts prives des tunisiens à l'étranger qui est chargée de traiter les questions relatives aux biens mobiliers et immobiliers des tunisiens à l'étranger, aux dommages de guerre et autres services civils et militaires ainsi qu'aux transferts, assurances, douanes, décès et successions.

B-     La sous-direction des étrangers en Tunisie qui est chargée des questions consulaires des étrangers en Tunisie; elle comporte :

  • La division du séjour des étrangers en Tunisie qui est chargée des conditions des étrangers en matière de séjour et de travail, des associations et des demandes de renseignement divers sur les personnes.
  • La division des biens et intérêts prives des étrangers en Tunisie qui est chargée des propriétés, des actes et successions des étrangers en Tunisie.

2)     La direction des conventions consulaires, du contentieux et des études qui est chargée :

-       de l'élaboration des conventions consulaires et de leur mise en application ;

-       du contentieux consulaire ;

-       des études et du suivi des affaires consulaires et de l'émigration.

Elle comprend :

A-     La sous -direction des conventions consulaires, du contentieux et des études qui comporte :

  • La division des conventions consulaires qui est chargée de l'établissement des relations consulaires, de la préparation, de la négociation et de la mise en application des conventions consulaires.
  • La division du contentieux consulaire qui est chargée du contentieux ne de l'application des conventions consulaires et du droit international privé.
  • La division des études, du suivi des affaires consulaires et de l'émigration qui est chargée des études en matière consulaire, de l’organisation des structures et de l'activité consulaire, des questions d'émigration ainsi que des conseils, conférences, séminaires et comites relatifs aux travailleurs tunisiens à l’étranger.

Chapitre VIII (nouveau) – La direction du protocole diplomatique[11]

Art. 33 – La direction du protocole diplomatique est chargée de connaitre des questions relatives aux statuts des missions diplomatiques et des représentations des organisations internationales accréditées en Tunisie et à la gestion de leurs privilèges et immunités.

Elle est chargée également des activités protocolaires diplomatiques, de l'établissement des documents diplomatiques pour les chefs de missions diplomatiques, permanentes et consulaires tunisiennes à l'étranger ainsi que des passeports diplomatiques.

Art. 34 – La direction du protocole diplomatique comprend : 

A-     La sous-direction du protocole qui est chargée :

  • des visites officielles;
  • des audiences ;
  • de la chancellerie diplomatique ;
  • de l'assistance dans les ports aériens et maritimes.

Elle comporte :

  • La division des visites officielles qui est chargée de prendre en chargée les hôtes du ministère des affaires étrangères, en visite officielle en Tunisie; elle est chargée également des audiences des chefs de missions accrédités en Tunisie.
  • La division de la chancellerie diplomatique qui est chargée :
    • de l'établissement et de la prorogation des passeports diplomatiques ;
    • de l’établissement des documents diplomatiques délivrés aux chefs de missions diplomatiques permanentes et consulaires tunisiennes à l'étranger ;
    • des demandes de visas diplomatiques auprès des missions étrangères.
  • La division de l'assistance dans les ports aériens et maritimes qui est chargée du protocole diplomatique dans les ports aériens et maritimes.

B-     La sous-direction des privilèges et immunités et de l'application du principe de réciprocité qui est chargée de la gestion des privilèges et immunités des diplomates étrangers accrédités en Tunisie et du principe de la réciprocité entre la Tunisie et les pays étrangers.

Elle comporte :

  • La division des privilèges et immunités des missions diplomatiques et consulaires qui sont chargée de gérer les privilèges et immunités des membres des missions diplomatiques accréditées en Tunisie.
  • La division des privilèges et immunités des représentations des organisations internationales et régionales qui sont chargée de gérer les privilèges et immunités de ces représentations.
  • La division de l'application du principe de la réciprocité qui est chargée notamment de l'octroi des autorisations de survol, d'atterrissage ou d'accostage sur le territoire national.

Chapitre IX (nouveau) – La direction de l'information[12]

Art. 35 – La direction de l’information est chargée de connaitre des questions d'information et de presse au sein du ministère des affaires étrangères.

Elle veille à tenir constamment informés le ministre et les responsables du ministère de l’évolution de la situation politique tant sur le plan national que sur le plan international et à ce titre elle joue le rôle de porte-parole du ministère.

Elle est chargée également d'informer les missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger de l’actualité nationale dans les domaines politique, économique, social et culture.

Art. 36 – La direction de l'information comprend : 

A-     La sous-direction de l'exploitation de l'information qui est chargée de coordonner les actions de suivi et de synthèse de l'information et d'informer les missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger, de l’actualité nationale; elle comporte :

  • La division du suivi et de la synthèse de l'information qui est chargée d'assurer le suivi et la synthèse de l'information.
  • La division de l'information des missions à l'étranger qui est chargée de fournir les informations nécessaires aux missions diplomatiques, permanente et consulaires à l'étranger.

B-     La sous-direction de la presse et de l'information analytique et documentaire qui est chargée de coordonner les actions relatives à la revue de la presse nationale et internationale et an traitement de l'information analytique et documentaire; elle comporte :

  • La division de la presse qui est chargée de la revue de la presse nationale et internationale.
  • La division de l'information analytique et documentaire qui est chargée du traitement de l'information analytique et documentaire.

CHAPITRE IX – La direction de la  recherche, de l'analyse et de la planification

Art. 37 – La direction de la recherche, de l'analyse et de la planification est chargée de procéder à des études approfondies sur l’évaluation et l'analyse des relations internationales et leurs perspectives ainsi que leurs incidences sur la politique étrangère de la Tunisie.

Art. 38 –  La direction de la recherche, de l'analyse et de la planification comprend : 

A)     La sous-direction de la recherche et de l'analyse qui est chargée de procéder à des études sur l’évaluation et  l’analyse des relations internationales.

B)     La sous-direction de la planification qui est chargée de procéder à des études sur les perspectives des relations internationales et de planifier la politique étrangère de la Tunisie.

TITRE V – LES MISSIONS DIPLOMATIQUES, PERMANENTES ET CONSULAIRES A L'ETRANGER

Art. 39 – Les missions diplomatiques, permanentes et consulaires à l’étranger sont créées par décret. 

Chaque mission est dirigée par un ambassadeur, un délégué ou représentant permanent, un chargé d'affaires chef de mission, un consul général ou un consul.

Lorsque le chef de mission diplomatique n'a pas une résidence permanente dans le pays d'accréditation, la mission peut-titre dirigée, durant l'absence du chef de mission accréditée, par un chargé d'affaires par intérim.

Art. 40 – Les missions diplomatiques, permanentes et consulaires sont classes en quatre catégories comportant outre le chef de mission, les effectifs suivants :

1)     Missions diplomatiques et permanentes

Personnel diplomatique Adm. et technique

 

Personnel diplomatique

Personnel Adm. et technique
(maximum)

Total (maximum)

Personnel local (maximum)

Mission 1ère catégorie

1

2

3

7

Mission 2ème catégorie

2

2

4

10

Mission 3ème catégorie

3

3

6

12

Mission 4ème catégorie

De 4 à 7

7

14

15

2)     Consulats généraux

Personnel diplomatique Adm. et technique 

 

Personnel diplomatique

Personnel Adm. et technique
(maximum)

Total (maximum)

Personnel local (maximum)

Consulats généraux de  1ère catégorie

2

6

8

10

Consulats généraux de  2ème catégorie

3

7

10

15

Consulats généraux de  3ème catégorie

De 4 à 5

10

15

30

3)     Consulats

Personnel diplomatique Adm. et technique 

 

Personnel diplomatique

Personnel Adm. et technique
(maximum)

Total (maximum)

Personnel local (maximum)

Consulats de  1ère catégorie

1

3

4

6

Consulats de  2ème catégorie

2

5

7

8

Art. 41 – Les missions diplomatiques, permanentes et consulaires comprennent des sections assurant les fonctions suivantes:

  • la fonction politique et protocolaire ;
  • la fonction économique ;
  • la fonction d'information ;
  • la fonction culturelle ;
  • la fonction sociale ;
  • la fonction des relations multilatérales ;
  • la fonction consulaire ;
  • la fonction de coordination de l’activité consulaire ;
  • la fonction administrative ;
  • la fonction financière ;
  • la fonction de sécurité.

Art. 42 – Un décret classe chaque mission diplomatique permanente ou consulaire dans l'une des quatre catégories prévues, par l'article 40 du présent décret et fixe les sections qu'elle peut comporter ainsi que les effectifs dont elle peut disposer.

TITRE VI – DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Art. 43 – Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires celles du présent décret et notamment le décret susvisé n° 82-125 du 22 janvier 1982 et le décret susvisé n° 84-1243 du 20 octobre 1984.

Art. 44 – Les ministres des affaires étrangères et des finances sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret qui sera publié au Journal officiel de la République Tunisienne.

Tunis, le 28 août 1991.

 


[1] Art. 8 – Paragraphe 5 nouveau – Modifié par  l’article premier du décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

[2] Modifié par l’article premier du décret n° 92-574 du 28 septembre 1992.

[3] Modifié par l’article premier du décret n° 92-574 du 28 septembre 1992.

[4] Modifié par l’article premier du décret n° 92-968 du 25 mai 1992.

[5] Modifié par l’article premier du décret n° 92-968 du 25 mai 1992.

[6] Modifié par le décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

[7] Voir rectificatif  paru au JORT n° 63 du 17 septembre 1991.

[8] Modifié par le décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

[9] Modifié par le décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

[10] Modifié par le décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

[11] Modifié par le décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

[12] Modifié par le décret n° 2000-2464 du 30 octobre 2000.

Afficher le texte dans une deuxième langue

Informations relatives au texte

Type du texte
Décret
Numéro du texte
1282
Date du texte
Ministère/ Organisme
Ministère des Affaires étrangères
Statut du texte
Abrogé
N° JORT
63
Première page du JORT
1567
Date du JORT